Du pur médiéval...

Le thème classique mais tellement bon.

Re: Du pur médiéval...

Don Quichotte a écrit:Je verrais bien pas de d20 mais 3D6 ou 2D10. Histoire que le chance joue le moins possible.


En dKE6 remplacer le d20 par 3d6 est, effectivement, particulièrement adapté.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Nonce de l'Antiverse
 
Messages: 1879
Inscription: 16 Mai 2007, 16:25

Messagepar Islayre d'Argolh » 08 Déc 2008, 14:23

Haut

Re: Du pur médiéval...

Je note je note.... :)
Mon scénar devrait être terminé le week end prochain d'ailleurs... :)
amaranth
Loup des enfers
 
Messages: 69
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar amaranth » 08 Déc 2008, 14:56

Haut

Re: Du pur médiéval...

Par contre, passer du d20 au 2d10 ( ou encore au 3d6) change profondément la place des dK dans le jeu. Faut prendre ça en compte aussi. Là où en d20, une variation de 6 degrés est relativement peu importante, en 3d6, ça pulse.

Autrement dit, juste au niveau des dK de circonstances, 1dK peut rendre une tâche impossible pour un personnage qui joue en 3d6 alors qu'en d20, c'est de la gnognotte...

Dès lors, en 3d6 ( et accessoirement aussi en 2d10 même si c'est moins marqué), je virerais les dK de circonstances pour revenir aux malus/bonus classiques (+2 / -2 , au pif ). Et je garderais le système de Krâsses mais en limitant le nombre qui se trouve à la table pour limiter les dégâts. Perso, j'utilise le calcul suivant :

Nombre total de dK pour la table : (joueurs + conteur) * 5 [ 5 étant le maximum de dK pouvant être pris par joueur, à savoir le max dans la caractéristique Charisme]
Ensuite les dK sont répartis comme dans les règles, le reste étant pour le conteur. Bref, le conteur a minimum assuré de 5dK et récupère tous ceux issus de ce que les joueurs n'ont pas investis dans le charisme. C'est une manière pour moi de booster un tout petit peu l'attrait du charisme puisque plus on investi dedans et moins le conteur a de dK de départ.
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 08 Déc 2008, 14:58

Haut

Re: Du pur médiéval...

Dès lors, en 3d6 ( et accessoirement aussi en 2d10 même si c'est moins marqué), je virerais les dK de circonstances pour revenir aux malus/bonus classiques (+2 / -2 , au pif )


je suis d'accord avec ton analyse mais pas avec la solution : plutot que de virer les dK de circonstances il suffit, pour le conteur, de choisir l'option "take 1" sur ces fameux dK. La ménacinque ne varie pas et on garde le petit impact des dK de circonstances sur les compteurs...

Pour le reste je suis d'accord : le dKE6 s'accomode aussi tres bien d'un pool de dK limité (même si je n'utilisais pas la même méthode que toi pour ce faire).

Amha on peut même, et de façon tres pofitable a l'ambiance, implementer la méthode Khaos et inverser le chemin des dK (d'abord les joueurs, ensuite le mj) voir recycler indéfiniment le même pool....

A tester...
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Nonce de l'Antiverse
 
Messages: 1879
Inscription: 16 Mai 2007, 16:25

Messagepar Islayre d'Argolh » 08 Déc 2008, 15:18

Haut

Re: Du pur médiéval...

Oui, on peut évidemment prendre 1 sur les dK de circonstances. Juste que comme ils ne passent pas de mains en mains, ça ne change rien de dire +1 ( mais qui est un take 1 de dK de circonstances) ou +1 ( au pif). Le bonus est le même sauf que d'un côté, tu intègres le concept de dK de circonstances et que dans l'autre cas, tu te limites à dire que le meneur balance des malus et des bonus en fonction des circonstances. (.... MMmmmmmm, c'est pas clair.... ). Disons que je garde le fond mais que je vire le cosmétique car dans l'optique 3d6, ça ne se justifie plus ( sauf pour rester au plus près du dkool ( ce qui est tout à fait respectable)). Bref, on est d'accord, c'est juste que pour moi, si on fait toujours du take 1, ça sert à rien de parler encore de dK de circonstances. Autant directement parler en bonus/malus direct. Ca encombre moins les cases mémoires des joueurs qui connaissent le d20 et pas le dK. Mais je suis parti du principe que c'était pour des joueurs qui ne connaissent pas forcément le dK, ce qui est peut-être un tort.

Pour le pool de dK limité, je ne prendrais pas la méthode Khaos ( en fait, ca dépend, est-ce que le conteur commence avec des dK? Si non, je persiste et signe...). A première vue, et c'est théorique, soit tes joueurs vont y aller franco sur les dk ( et là, le médiéval pur, bof bof...) ou ils vont radiner ( et tu perds le côté sympa du dK). Perso, je trouve que le conteur doit commencer avec des dK au départ pour pouvoir lancer la mécanique d'échange ( du moins, à ma table, c'est comme ça). Bref, oui pour la limitation du nombre de dK, à voir pour la répartition à la table. Moi, tant qu'il y en a dans le pot du conteur, je pense que ca va. Même pas beaucoup, mais il faut un minimum pour provoquer un chouilla... Et aussi pouvoir sauver ce que tu ne pensais pas devoir sauver.
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 08 Déc 2008, 15:33

Haut

Re: Du pur médiéval...

Muad'Dib a écrit:Juste que comme ils ne passent pas de mains en mains, ça ne change rien de dire +1 ( mais qui est un take 1 de dK de circonstances) ou +1 ( au pif). Le bonus est le même sauf que d'un côté, tu intègres le concept de dK de circonstances et que dans l'autre cas, tu te limites à dire que le meneur balance des malus et des bonus en fonction des circonstances. (.... MMmmmmmm, c'est pas clair.... ).


Si ça change car, en cas d'echec un dK de circonstance peut avoir un impact sur les compteurs du PJ ce qui n'est pas le cas d'un simple malus... :mrgreen:

Islayre, tétu
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Nonce de l'Antiverse
 
Messages: 1879
Inscription: 16 Mai 2007, 16:25

Messagepar Islayre d'Argolh » 08 Déc 2008, 17:05

Haut

Re: Du pur médiéval...

Image
Mais qu'est-ce que tu me racontes là?

Bon, j'ai pas le dK sous la main mais je vois pas de quoi tu parles. Un dK de circonstances, je vois pas en quoi il peut avoir un effet direct sur un compteur...

Muad'Dib, prêt à se repentir... Mais pas tout de suite là...
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 09 Déc 2008, 09:01

Haut

Re: Du pur médiéval...

Un dk en attaque qui fait 6 (ou 3) se rajoute aux dégats des points de vie.
Idem pour l'énergie.
Le perso magicien utilise des dk pour réussir son sort mias il échoue malgré un 6 à la krasse; Il perd également les krasse en énergie.

cela agit sur les compteurs
Que n'ai-je un pinceau
Qui puisse peindre les fleurs du prunier
Avec leur parfum !

Satomura Shoba
Tsuvadra Univers dK2
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
Blouse Blanche
 
Messages: 282
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00
Localisation: Paris

Messagepar Etienne C » 09 Déc 2008, 09:35

Haut

Re: Du pur médiéval...

Etienne C a écrit:Un dk en attaque qui fait 6 (ou 3) se rajoute aux dégats des points de vie.

Même pour les dK de circonstance ?

Par contre, je suis d'accord. Les dK de circonstance ont une influence sur les points d'énergie et la magie.
P.39 du dK2, on signale que les krâsses ou demi-krâsses sur un dK de circonstance augmentent non seulement la difficulté du sort, mais aussi son coût en énergie.

En plus, certains atouts, comme Adaptation, se servent des dK de circonstance. Si un joueur a pris 2x Adaptation, il peut utiliser les dK de circonstance en sa faveur, comme des dK classiques.

Mon humble avis.
Avatar de l’utilisateur
Aziraphale
Zombie maresqueux
 
Messages: 33
Inscription: 21 Jan 2008, 13:55
Localisation: Genève

Messagepar Aziraphale » 09 Déc 2008, 09:57

Haut

Re: Du pur médiéval...

Oui mais là, on est sur les Krasses. Je parlais de dK de circonstances...

Pour moi, il existe deux utilisations des dés dK : les krâsses ( le petit coup de pouce du destin, la paille dans l'oeil de l'ennemi, ...) et les dK de circonstances ( le vent, la visibilité, le fait de boiter, se trouver sur un pont suspendu, avoir le vertige, être stressé, ce genre de choses...)

Pour les Krâsses, on est d'accord. Et je pense qu'effectivement, on doit parler de take 1 en dK ( pour les raisons que tu viens de donner...) et puis simplement parce que le dé doit changer de mains. Il faut donc lui donner un côté concret à la table ( mais bon, vu qu'on jette pas le dé ici, ça pourrait être des allumettes que ca changerait pas grand chose).

Par contre, les dK de circonstances, autant directement parler en bonus/malus plutôt que de faire chipotte avec ce concept qui perd son sens lorsqu'il n'y a plus de jets de dés ( et de hasard dans l'apparition du bonus/malus de circonstances). Non?

En même temps, c'est pas la fin du monde de garder l'idée de dK de circonstances. C'est juste que pour moi, dans le 3d6, cela perd de son sens d'avoir cette notion qui ne correspond plus à ce qu'elle est dans le d20 ( un circonstance hasardeuse, pas certaine et marrante à utiliser).

Je vois maintenant la réponse d'Aziraphale. Donc, je comprends mieux la remarque maintenant. Bon, je pense pas que c'est vraiment nécessaire de garder le concept de dK de circonstances en 3d6 pour autant mais ce serait du chipotage sur le dKool pour virer cet aspect ( dans le sens où il faudrait clarifier que dans certains cas, les bonus/malus liés aux circonstances dans laquelle se déroule une action peuvent intervenir également sur le coût de cette action. Ce qui ferait une règle amha pas super claire et pas funky pour un sous...).

Bon, gardez le, ce dK de circonstances! Mais si votre partie est plombée et que vos joueurs vous pendent par les pieds, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même!

Muad'Dib, pathétique...
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 09 Déc 2008, 10:09

Haut

Re: Du pur médiéval...

Muad'Dib a écrit:Oui mais là, on est sur les Krasses. Je parlais de dK de circonstances...


OUI OUI MOI AUSSI.

un dK qu'il soit de circonstance ou "klassic" agit TOUJOURS sur les compteurs en cas d'echec et de situation logique (c'est marqué noir sur blanc dans les règles).

Autrement dit, le mec qui loupe son jet d'acrobatie a cause d'un malus de -3 issus d'une poignée de dK de circonstances (la pluie, la fatigue, etc) va aussi perdre 3 PV ou PE (selon l'avis du mj) parce qu'il se sera niqué le genou en tombant ou que sais-je encore.

Le gars qui va rater son esquive a cause des dK de circonstances de l'obscurité va perdre autant de PV supplémentaies que la valeur du malus issus des dits dK (en plus de l'attaque).

etc, etc.

Islayre, lisez le manuel bon sang de bois !
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Nonce de l'Antiverse
 
Messages: 1879
Inscription: 16 Mai 2007, 16:25

Messagepar Islayre d'Argolh » 09 Déc 2008, 14:23

Haut

Re: Du pur médiéval...

Ouais, mais là, t'utilises le dK2, non?

Parce que dans le dK 2.5 du BB 5, on l'a viré cette règle ( qui foutait le bordel pour jouer en 3d6).


OK, je :arrow:
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 09 Déc 2008, 14:56

Haut

Re: Du pur médiéval...

Muad'Dib a écrit:Ouais, mais là, t'utilises le dK2, non?

Parce que dans le dK 2.5 du BB 5, on l'a viré cette règle ( qui foutait le bordel pour jouer en 3d6).


OK, je :arrow:


Pour la peine tu seras dénoncé a LG comme "personne qui ironise lourdement sur la sortie d'un Body Bag 5 et sur la continuité éditoriale de JD".

Apres ça je te déconseille de ramener ta fraise en convention, c'est un brutal le LG.

Islayre, balance cosmique.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Nonce de l'Antiverse
 
Messages: 1879
Inscription: 16 Mai 2007, 16:25

Messagepar Islayre d'Argolh » 09 Déc 2008, 15:00

Haut

Re: Du pur médiéval...

Même pas peur... Depuis que j'ai découvert que LG n'avait pas la voix de Jean-Pierre Marielle, je suis plus du tout impressionné.

Muad'Dib, qui compte pas approcher d'une convention avec JD sans un bon nom d'emprunt...
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 09 Déc 2008, 15:06

Haut

Re: Du pur médiéval...

Islayre d'Argolh a écrit:un dK qu'il soit de circonstance ou "klassic" agit TOUJOURS sur les compteurs en cas d'echec et de situation logique (c'est marqué noir sur blanc dans les règles).
(...)
Islayre, lisez le manuel bon sang de bois !

Certes.
Je suppose que tu veux parler du paragraphe Krâsses et conséquences (p.23) ?
Chaque fois qu'une krâsse est réussie sur un jet qui entraîne des dégâts (en points de vie ou d'énergie), ceux-ci sont augmentés de 6 ou 3, selon la valeur de la krâsse. De la même manière, une krâsse réussie accorde des points de protection lors d'un jet de défense.
Ainsi, une double ou une triple krâsse peuvent avoir des conséquences importantes en combat, pendant le lancer d'un sort ou lors d'une acrobatie en altitude par exemple.

Je ne l'avais jamais interprétée comme ça. Je l'avais inconsciemment limitée au jet d'attaque et au lancer de sort. :oops:

Par contre, je ressors un vieux post :
Islayre d'Argolh a écrit:Exemple : posture de combat (atout de combat) = si on choisit l'option défensive "+4 en défense pour 1D6 PE" on peut tres bien considerer, si le perso est un mage, qu'il s'agit ni plus ni moins de la création temporaire d'un champ de force plutot qu'une feinte de corps (comme les PE représentent a la fois la fatigue et le mana c'est tout benef)...

Selon l'atout Postures de combat:
vous pouvez choisir de diminuer votre attaque, votre défense ou votre sauvegarde (de -2) ou bien encore vos dégâts (de-1d6) pour augmenter ..., etc.

On peut choisir de dépenser 1d6 PE au lieu de diminuer l'attaque, la défense, la sauvegarde ou les dégâts ou c'est simplement le coût de dépense de l'atout, bien qu'il ne soit pas indiqué comme fatiguant ?
Avatar de l’utilisateur
Aziraphale
Zombie maresqueux
 
Messages: 33
Inscription: 21 Jan 2008, 13:55
Localisation: Genève

Messagepar Aziraphale » 09 Déc 2008, 18:06

Haut

PrécédenteSuivante

Retourner vers Med-Fan

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron