Préambule à la Nécromancie

Préambule à la Nécromancie

Ayo tous,

Je continue mon travail d'écriture (et d'archivage) pour enrichir le décor de la Chronique des trois frères.
Avant de mettre à jour les aides consacrées à la magie stilfari et symbiotique, de revisiter le chapitre sur les nécromants paru dans "Vengeance", voici une introduction à la Nécromancie avec un grand "N".

Bonne lecture



Nécromancie ou Évocation des morts


- Mais d’où sortent tous ces morts-vivants ? Y a pourtant pas de poche de magie glauque dans le coin !?



- C’est quoi encore ça ?!? Un fantôme ?
- Non, on dirait plutôt un spectre !
- Putain mais c’est une vraie ménagerie ici !?!
- Euh Wulfrick, la ménagerie c’est que pour les anim…
- TA GUEULE !!!



- (Voix d’outre tombe) Maintenant que vous avez occis mon nécromanticien, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue en sa défunte demeure. A moins que ce ne soit en sa dernière demeure !?
- Qui est là ? Qui parle ?
- (Voix d’outre tombe étonnée) Mais moi voyons !
- Qui ça moi ? Où t’es tête-de-nœud ?! Montre-toi !
- (Voix d’outre tombe un peu agacée) Voilà une remarque qui aurait pu être très à propos si l’étendue de mes connaissances n’étaient à l’exact opposée de celle d’une simple … « tête-de-nœud ». J’ose espérer que vous ne faisiez pas allusion à l’appendice qui pend mollement entre vos jambes …???
- (Voix d’outre tombe amusée) Mais trêve de digressions car je sens poindre votre impatience. A votre première question je réponds Alrik DANKRAD, pour ne pas vous servir. Et comme vous me semblez bas-de-plafond, pour répondre à votre seconde question, sachez que vous me trouverez sur la troisième étagère de la bibliothèque sur votre droite …
- Un, deux …
- (Voix d’outre tombe navrée) Non, en partant du bas…
- Mais… mais … c’est un crâne !? Et qui parle …?!?
- (Voix d’outre tombe blasée) Mmmm, quelle perspicacité ! Il est finalement possible que nous puissions établir une forme primaire de communication vous et moi !? Notez, je vous prie, qu’à cette heure vous êtes désormais mon débiteur. Je suis donc en droit d’exiger, de votre part, deux réponses aux questions qui me brulent les lèvres. Si vous me permettez cette expression légèrement archaïque, compte tenu de mon état aujourd’hui. Lèvres que j’avais par ailleurs fort habiles, au dire de mes anciennes conquêtes. Hummm, avez-vous connue une certaine Soffia ? Non bien sûr, votre arrière grand-père n’était pas né ? Laissez-moi vous la décr…
- Putain, j’vais lui éclater la tête !!!
- (Voix d’outre tombe faussement apeurée) Oh non, par pitié. C’est là tout ce qu’il me reste !


Par évocation des morts, il faut entendre la capacité à entrer en communication avec l’âme ou l’esprit des morts. Au delà de ce contact, il est également possible d’interagir avec ou grâce à ces âmes. Ames qui je rappelle font partie intégrante du fluide (cf. « les dimensions fluidiques »). L’évocation des morts est cependant un art complexe, accessible à un faible nombre d’individus dans le monde connu.
Ces individus se font appeler Nékrobioticiens, Nécromanticiens ou Manzazuus.


Les Nékrobioticiens, les Nécromanticiens et les Manzazuus

Biens qu’appartenant à des populations ou peuples différents, les nekrobioticiens, les nécromanticiens et les manzazuus ont tous un point commun : l’interaction avec l’âme ou l’esprit des morts, et donc le fluide. Les disciplines associées sont respectivement la nékrobiotique, la nécromantique, et la sumbioûm. Les principales différences entre ces trois formes de magie tiennent à la façon d’entrer en contact avec les âmes mais surtout au degré d’interaction possible.
Par souci de simplicité, pour évoquer l’ensemble de ces pratiques, je parlerais de Nécromancie. Cette forme de magie est basée sur l’art de la communication avec les morts et la divination. Mais dans Bloodlust, cela va beaucoup plus loin.
Tous les utilisateurs de la Nécromancie (nékrobiotique, nécromantique, et sumbioûm) sont issus de Væriel. On ne retrouve pas ailleurs dans le monde d’adepte ayant développé un niveau de maîtrise comparable. Certains sorciers pratiquent une forme mineure de Nécromancie au travers de quelques sortilèges. Chez les gadhars, il s’agit des sorts d’envoutement, de flétrissure ou vole de vie et de la mémoire (cf. aide sur « la sorcellerie gadhar »). Ou encore les Drrabhans sur Sulustan qui, lors de sacrifices, détruisent l’âme de leurs victimes pour s’en repaitre. Mais on est là sur des utilisations marginales et mal maîtrisées de la Nécromancie.

Une aide spécifique sera donc consacrée à chacune des formes de Nécromancie majeures que sont donc : la nékrobiotique, la nécromantique, et la sumbioûm. Vous les trouverez dans les aides consacrées à la « magie stilfari - Remake » pour les nékrobioticiens ; dans l’aide relative à la nécromantique (ex- « Nécromancie » dans "Vengeance") pour les nécromanticiens ; et dans l’aide « Væriel et magie symbiotique – remake » pour les "indigènes" de Væriel, les murokaïs.

Une autre « population » pratique naturellement la Nécromancie. Il s’agit des armes-dieu !
En effet, certains de leurs pouvoirs sont clairement du domaine de la nécromantique, de la nékrobiotique ou de la sumbioûm. Ou, a minima, sont similaires aux sorts et rituels des nécromanticiens décrits dans "Vengeance".
Commençons par elles…


Arme-Dieu

Je rappelle que dans Bloodlust Origins, les armes-dieu ne sont pas exactement des Dieux, mais "simplement" des âmes transplantées. C’est donc tout naturellement que l’on retrouve chez quelques unes d’entre elles des talents qui relèvent de la Nécromancie. Certains pouvoirs sont clairement identifiables (invocation de morts-vivants), mais d’autres ont un lien moins évidents ou moins immédiat avec la Nécromancie. Encore que, quand on se réfère aux descriptions des pouvoirs, conditions ou limitations, des armes-dieu certaines ne trompent pas.

Voici quelques exemples de pouvoirs :
o Absorptions (?)
o Aura de confusion
o Aura de peur
o Auto-mutilation
o Bio-mécanique : infection
o Composition : Os
o Décrépitude
o Empathie avec les animaux
o Invocation de morts-vivants
o Peur
o Polymorphe
o Possession
o Prémonition
o Sacrifice
o Terreur
o Vampirisme
o Vieillissement

Attention, une arme possédant l’un de ces pouvoirs n’est pas nécessairement l’incarnation d’un nékrobioticien, d’un nécromanticiens ou d’un manzazuu. Mais c’est possible. L’âme a pu tout simplement être conditionnée pour reproduire l’une ou l’autre capacité. Faite selon vos besoins, mais garder l’idée en tête pour le chapitre 7 d’Etoile rouge, « Origines », dans la Chronique des trois frères.


Nékrobiotique

La nékrobiotique est pratiquée par les nékrobioticiens. Ce sont les rares stilfari’n qui sont passés outre l’interdit qui frappe l’étude de la nécromancie depuis Silas Kramer. Elle s’acquière comme le pouvoir « création d’objet magique » et fonctionne comme les pouvoirs spécialisés qui découlent de la maîtrise du Fluide qu'exercent les Stilfari'n. Posséder la nékrobiotique est le pré-requis à l’apprentissage de plusieurs pouvoirs spécialisés liés à la Nécromancie.
Les stilfari’n nékrobioticiens sont rares et aucun vaerélien n’en a jamais entendu parler. Mais comme en général chacun développe la nékrobiotique individuellement, seuls les plus anciens la pratique. Il est rare de rencontrer un nékrobioticien de moins de 200 ans !


Nécromantique

Les nécromanticiens ont développé un rituel qui s’apparente aux protocoles de sous-bannissement des stilfari’n, mais sans l’aide leur technologie basée sur le fluide… Une fois l’esprit « sensibilisé » au fluide, le nécromanticien peut apprendre les sorts et rituels des différentes sphères d’application de la Nécromantique. Comme indiqué dans « les dimensions fluidiques », l’accès au fluide est plus facile et moins dangereux, mais les résultats dépendent beaucoup du niveau de maîtrise du nécromanticien. Plus facile car tout individu peut y accéder avec le bon mentor ; moins dangereux … que la nékrobiotique, mais bien plus que la magie stilfari classique !
L’initiation sera décrite dans « Nécromancie – Remake » à venir



Sumbioûm

Les manzazuus, qui pratiquent la sumbioûm, sont plus proches des shamans tels qu’on les imagine. Ils ont une maîtrise du fluide moins diversifiée que celles des autres magiciens de Käâh-Bûm, mais c’est parce que leur but n’est ni la puissance ni le pouvoir. La sumbioûm n’est finalement qu’une extension de la magie symbiotique que pratiquent la plupart des murokaïs. Ces derniers n’assimilent d’ailleurs pas leurs capacités à de la magie, mais à un lien spirituel avec les reptiles de leur « jungle ». Ce sont les stilfari’n qui assimilèrent cette capacité à une forme de magie symbiotique. Ces derniers ne font d’ailleurs pas la distinction entre la sumbioûm et le lien empathique que peuvent établir les murokaïs avec les reptiles.
Par contre, la sumbioûm est clairement de la magie pour les murokaïs. Ce qui donne aux manzazzus le statut un peu privilégié de sages.
Les pouvoirs spécifiques des manzazzus restent néanmoins assimilables à de la Nécromancie.



ReadU
Dernière édition par amaelys le 30 Aoû 2014, 23:45, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
amaelys
Dragonbellule
 
Messages: 190
Inscription: 15 Juin 2012, 10:11

Messagepar amaelys » 14 Déc 2012, 01:11

Haut

Re: SPOILER - Préambule à la Nécromancie

Ayo,

Finalement je suis revenu à mon nom initial pour les nécromants de Vaeriel : les nécromanticiens !
Nécromantiens faisaient un peu trop erreur de frappe et ne correspondait finalement pas à mon souhait.

ReadU
Avatar de l’utilisateur
amaelys
Dragonbellule
 
Messages: 190
Inscription: 15 Juin 2012, 10:11

Messagepar amaelys » 20 Jan 2013, 14:40

Haut

Retourner vers Une autre couche de secrets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité