Question sur les méthodes policières.

Tough ain't enough: Le forum des vrais hommes !

Re: Question sur les méthodes policières.

Joli avatar, Mad Dog 8)
Avatar de l’utilisateur
Nhaïgraoo
Super John Doe Boss
 
Messages: 530
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00
Localisation: Hellywood

Messagepar Nhaïgraoo » 25 Sep 2008, 15:57

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Merci boss!! :wink:

Je suis un grand fan de Franck Miller!!!

D'ailleurs il y a quelques années, en 2003 pour être exact, j'avais imaginé la première page d'un journal fictif style "détective" en détournant un de ses dessins... j'espère que le maître ne m'en voudra pas!!

ImageImage

Comme quoi...
Avec un flingue dans la bouche, on ne prononce que les voyelles.
Avatar de l’utilisateur
Mad Dog
And Glory
 
Messages: 49
Inscription: 11 Sep 2008, 15:18
Localisation: Rueil Malmaison (92)

Messagepar Mad Dog » 26 Sep 2008, 09:59

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Sur le sujet initial : en allant acheter mon dK2 ce matin, je tombe sur Gurps Mysteries à Trollune. J'ai pas Gurps et je doute d'y faire jouer un jour, mais leurs suppléments ont généralement une réputation que grande qualité même en termes génériques. Et là, ayant feuilleté le bouzin, achat compulsif.

On y trouve entre autres un historique assez complet des techniques d'investigation, pleins d'infos sur les problèmes de l'investigation et les fausses pistes, le tout dans une optique JDR (avec par exemple un gros bloc sur : comment faire en sorte que les PJ se plantent de coupable et ne puissent s'en prendre qu'à eux-mêmes ?).

On y apprend que le détecteur de mensonges (avec l'efficacité que l'on connait, évidemment) était déjà utilisé dans les années 40. Et en 1955, un certain Udo Undeutsch met au point la première méthode d'analyse "scientifique" des témoignages (cf sur wikipedia).
Chuck Norris spamme les forums où les bots discutent.
Avatar de l’utilisateur
Boojum
Dragonbellule
 
Messages: 167
Inscription: 23 Sep 2007, 16:52
Localisation: Lyon 8ème

Messagepar Boojum » 04 Oct 2008, 21:36

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Et aller ... encor une question ! ^^'
A quel niveau se situe la chirurgie (plus ou moin estétique :lol: ) ??
Un monde inondé de son ...
Avatar de l’utilisateur
Cortail
Zombie maresqueux
 
Messages: 41
Inscription: 26 Mai 2008, 21:03
Localisation: Toulouse

Messagepar Cortail » 05 Oct 2008, 18:51

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Un bon début de réponse avec wikipédia :http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_chirurgie#Du_XXe.C2.A0si.C3.A8cle_.C3.A0_nos_jours

Si t'as la flegme voici de quoi ça parle :
Dans la deuxième moitié du XIXe siècle


Deux découvertes vont révolutionner la pratique chirurgicale et ses résultats : l'anesthésie et l'asepsie. L'anesthésie naît aux États-Unis, où Faraday découvre les propriétés anesthésiques de l'éther. La première utilisation humaine est réalisée par William Thomas Green Morton, un dentiste de Boston, en 1846. L'anesthésie arrive à Londres en 1847, où elle est utilisée par Liston ; puis à Paris la même année. L'éther par ses propriétés hypnotiques et analgésiques va transformer les conditions opératoires ; les opérations cessent d'être des séances de tortures. Louis Hubert Farabeuf dira : « Désormais il faut opérer bien et non plus opérer vite, le temps ne compte plus ».

L'antisepsie est initiée par Semmelweis à Budapest en 1847. Il est obstétricien, et observe que la fièvre puerpérale, responsable d'1/3 des décès en post-partum, est transmise par les mains des accoucheurs et des étudiants qui viennent d'effectuer des autopsies. Il utilise pour la première fois le chlorure de chaux pour le lavage des mains, il fait ainsi réduire les taux d'infection à quelques pourcents seulement. Mais sa situation sociale et politique ne lui donne aucune crédibilité. Joseph Lister en 1867 applique les découvertes de Louis Pasteur, et opère dans un spray d'acide phénique, sa mortalité opératoire passe alors de 48 % à 10 %. L'asepsie est ensuite mieux appliquée par l'usage des gants de caoutchouc, la conception de bloc opératoire n'arrive à Paris qu'en 1912.

Du XXe siècle à nos jours

Avant la Première Guerre mondiale on trouve une période de mise au point des principales techniques chirurgicales (chirurgie de la paroi de l'abdomen, du tube digestif, du thorax, de la gynécologie…). Par la suite tout le XXe siècle verra l'explosion des progrès et des techniques chirurgicales qui ne cessent alors de s'accélérer : microchirurgie, greffe d'organes, endoscopie, multiplication des implants prothétiques, assistance informatique… avec l'aide indispensable de l'imagerie médicale, de l'anesthésie et de la réanimation. Les spécialités chirurgicales se sont multipliées, ainsi que la notion d'équipes médicales et para-médicales spécialisées.

Conclusion

Au cours du temps, l'évolution de la chirurgie a été très inégale. Trop longtemps l'acte chirurgical et les chirurgiens ont été dévalorisés par la religion et relégués à une caste inférieure la séparant du monde médical, limitant la recherche et l'enseignement. Si quelques personnages ont permis le progrès, c'est surtout le regroupement médico-chirurgical et la connaissance anatomique (voir histoire de l'anatomie) qui ont été très bénéfiques ; puis l'anesthésie et l'asepsie.
Avatar de l’utilisateur
Isley
Gobelin Lunaire
 
Messages: 18
Inscription: 14 Sep 2008, 21:56

Messagepar Isley » 05 Oct 2008, 20:43

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

miçi ^^
Un monde inondé de son ...
Avatar de l’utilisateur
Cortail
Zombie maresqueux
 
Messages: 41
Inscription: 26 Mai 2008, 21:03
Localisation: Toulouse

Messagepar Cortail » 06 Oct 2008, 16:58

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Je me permets aussi d'ajouter que l'on oublie souvent que les américains tirent une bonne partie de leur savoir de Scotland Yard, qui a été notamment le premier service de police à ouvrir un fichier d'empreintes digitales ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Empreinte_digitale ). Si vous souhaitez en savoir plus mais du côté français, il y a cet article : http://www.salondupolar.com/pages/texte ... lscien.htm . Vous avez d'autres informations intéressantes, mais plus générales ici : http://policescientifique.metawiki.com/historique . Nous avons même un PDF qui reprend les idées citées précédemment : http://www3.ac-clermont.fr/etabliss/tei ... ique-3.pdf .

A Bientôt,
Thierry :wink:
Avatar de l’utilisateur
wolfy
Blaireau-effraie
 
Messages: 137
Inscription: 05 Nov 2007, 01:55
Localisation: R en B, 77

Messagepar wolfy » 20 Oct 2008, 03:57

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Il y a également un supplément du système EWS qui décrit l'évolution de la police scientifique de ses débuts balbutiants à nos jours et qui est très complet. Je l'ai moi même feuilleté rapidement mais on en parle .



Quant à la chirurgie esthétique, elle existait déjà dans l'antiquité! Les Égyptiens pratiquaient régulièrement des reconstructions nasales... Bien sûr ça n'était pas dans une optique criminelle mais plus tôt de réparation. Disons donc Chirurgie reconstructrice.
Avatar de l’utilisateur
Pallas
Loup des enfers
 
Messages: 68
Inscription: 05 Déc 2008, 14:06
Localisation: J L M

Messagepar Pallas » 05 Déc 2008, 19:26

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Pallas a écrit:Il y a également un supplément du système EWS qui décrit l'évolution de la police scientifique de ses débuts balbutiants à nos jours et qui est très complet. Je l'ai moi même feuilleté rapidement mais on en parle .


Merci pour l'info !
Malheureusement, j'ai l'impression qu'il ne se trouve plus (en tout cas, le site est mort et on le trouve pas sur Indie RPG). :?
Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Bête des profondeurs
 
Messages: 225
Inscription: 26 Juin 2008, 13:32
Localisation: Troyes

Messagepar Humphrey B » 08 Déc 2008, 13:16

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Peut-être sur Ludik Bazar...

Je l'ai feuilleté chez un ami MJ-acheteur-compulsif!

Edit: je viens de vérifier, pour ludik bazar, ils ne l'ont plus.
Avatar de l’utilisateur
Pallas
Loup des enfers
 
Messages: 68
Inscription: 05 Déc 2008, 14:06
Localisation: J L M

Messagepar Pallas » 08 Déc 2008, 15:12

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

L'ouvrage en question d'EWS a été réedité sous le titre de 'Forensic, profiling et serial Killer' pour Cthulhu.

http://www.scifi-universe.com/critiques ... illers.htm

Il est très, très, mais alors très bon. Son auteur est la webmestre du site tueursensérie.org

Pour les méthodes policières de l'époque.

90% des crimes sont commis par des proches pour des raisons facilement compréhensibles (argent, sexe, pouvoir, inimitiés...). En général, la communauté est au courant de leurs motivations, et une enquête de voisinage apporte souvent plus de précisions et d'explications qu'une analyse forensique poussée (assez couteuse)

Les deux méthodes favorites de la police de l'époque sont : l'interrogatoire et la fouille (avec ou sans mandat), qui suffit dans la majorité des cas. Oubliez les criminels diaboliques: la majorité sont comme vous et moi.

Lors d'un procès, le fait de produire l'arme du crime et un bon témoignage vaut toutes les empreintes.Des aveux sont également un plus ("je plaide coupable" pour obtenir une condamnation plus légère)

En ce qui concerne la Pègre, il est souvent difficile de lier un criminel à un crime précis. La procédure classique est souvent d'identifier le coupable (grâce à un indic) et de le coincer pour autre chose (recel, drogue, etc)

Le principal outil d'un détective de la Crim' est son petit carnet dans lequel il note les détails de la scène de crimes (plan des lieux, noms des témoins, proches de la victimes...). Souvent, il fait appel à ses contacts privés pour étoffer son dossier(d'où la relations privilégiée entre les flics de l'époque et les journalistes)

Les victimes de mort violents sont systématiquement soumises à une autopsie. Cependant, celle-ci est plus ou moins poussée suivant l'importance de l'affaire et de la victime.

Des analyses plus poussées existent (ballistiques, recherches de traces de sang, toxicologie, empreintes, fibres)... mais ne sont généralement demandées que si le crime sort de l'ordinaire, ou si la victime était une personne importante. Tout cela a un coût, et la police manque de moyens...

Qui plus est, le fameux 'instinct de flic' existe bel et bien, ne s'apprend pas à l'école, et l'on n'a pas attendu l'arrivée des 'sciences criminelles' pour apprendre à mener une enquête... Je vous conseille à ce propos les mémoires de Fouché ou de Vidocq... Ou encore, dans un autre style 'Fantômes et samourais', les mémoires d'un flic japonais de l'ère Meiji
Dernière édition par olivier111 le 04 Mai 2011, 17:38, édité 1 fois.
olivier111
Zombie maresqueux
 
Messages: 49
Inscription: 20 Avr 2010, 07:01

Messagepar olivier111 » 21 Avr 2011, 16:12

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

olivier111 a écrit:L'ouvrage en question d'EWS a été réedité sous le titre de 'Forensic, profiling et serial Killer' pour Cthulhu.

Oui oui, je l'ai acheté. Il est effectivement très bien, mais il est trop ostensiblement situé à l'époque contemporaine, et la chronologie n'est pas toujours suffisamment précise pour savoir ce qui existait en pratique dans les années 40 (ou les années 20, si tu joues comme moi à l'AdC).
Avatar de l’utilisateur
Humphrey B
Bête des profondeurs
 
Messages: 225
Inscription: 26 Juin 2008, 13:32
Localisation: Troyes

Messagepar Humphrey B » 25 Avr 2011, 21:07

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Un vieil article venant de "Cthulhu now" et intégré à la 5° édition indiquait l'état de la science forensique dans les années 20.
olivier111
Zombie maresqueux
 
Messages: 49
Inscription: 20 Avr 2010, 07:01

Messagepar olivier111 » 25 Avr 2011, 21:42

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Dans les années 20, on sait déja.

- Diagnostiquer la cause probable de la plupart des morts traumatiques (par autopsie) et par empoisonnement (analyse chimique du sang et des tissus)
- l'heure probable de la mort (on sait qu'un corps perd en moyenne 1 degré centigrade par heure, les divers degrés de rigidité, de putréfaction prennent X temps en moyenne, etc)
- Identifier un cadavre par son fichier dentaire
- Si une tache de sang est humaine ou pas (si le sang est assez frais)
- Si une blessure est post ou anté mortem
- Faire correspondre une balle et une arme (rayures caractéristiques)
- Repérer les traces de poudres sur les mains ou les vêtements d'un suspect.
- Bien entendu, on sait relever les empreintes digitales (mais les fichiers ne sont pas encore très gros)
- l'anthropologie judiciaire permet de recomposer un corps dont les os sont mêlés, déterminer leur âge (usures caractéristiques, voire leur sexe (même si le cadavre est incomplet, en raison de la croissance différente de certains os)
- D'une façon générale, les applications du principe de Locard permettent de lier un suspect à une scène de crime.

On ne sait pas
- Reconstituer un visage à partir d'un crâne
- déterminer facilement un groupe sanguin (il faut une bonne quantité de sang pour cela)
- L'entomologie légale n'existe pas encore )
- Analyser les projections de sang
- Faire un profil psychologique utilisable d'un criminel
- Faire un portrait 'robot' (apparu en 1952)

(et encore, des spécialistes non judiciaires peuvent peut être pallier à ces différents points).

Bref, les principaux moyens d'analyses forensique étaient déja présents dans les années 20. Dans les années 50, elles sont plus poussées et plus fréquentes (budgets), mais pas forcément différentes. Ce qui va véritablement révolutionner les 'Forensics' sont l'informatisation, l'analyse ADN et le développement des sciences du comportement (années 1980-90)


N'oubliez pas que la majorité des crimes sont sans mystère et sans 'imagination', et que des moyens fort classiques permettent d'en résoudre une majorité (enquête de voisinage, perquisition, aveux, indics ...)
olivier111
Zombie maresqueux
 
Messages: 49
Inscription: 20 Avr 2010, 07:01

Messagepar olivier111 » 28 Avr 2011, 20:43

Haut

Re: Question sur les méthodes policières.

Une Bonne nouvelle! le Forensic, Profiling & serial Killers" d'Emily Tibatts sort de l'oubli!

Le Supplément Forensic, Profiling & Serial Killers est réédité par les editions "Sans Détour"
http://www.sans-detour.com/index.php?option=com_content&task=view&id=49&Itemid=53
c'est le numéro 5 de leur série, on le trouve aussi en boutique et il coûte environs 27 euros. Il y a gagné une couverture cartonnée reliée ce qui augmentera sûrement sa durée de vie (ou de survie, faites un jet!) dans votre bibliothèque. Avis aux amateurs!

:wink:
Avatar de l’utilisateur
Pallas
Loup des enfers
 
Messages: 68
Inscription: 05 Déc 2008, 14:06
Localisation: J L M

Messagepar Pallas » 01 Aoû 2011, 07:59

Haut

PrécédenteSuivante

Retourner vers Hellywood

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron