Séance 4 : Des pistes d'intrigue

Folie, Amnésie, Blouses Blanches...

Séance 4 : Des pistes d'intrigue

Pour la séance 4, j'ai dû mettre en place quelques fausses pistes pour mes joueurs.
J'ai pensé que ça pourrait en intéresser certains, aussi ai-je préféré les poster ici.
Bien entendu, mon travail est une base, vous pouvez l'accepter comme tel ou le modifier à votre guise. Ou ne pas l'utiliser, évidemment.

L'interrogatoire est mené par Shilton, très humain, très désireux de trouver un coupable et de ne pas voir tout le monde puni. Il transpirera beaucoup, et s'arrachera les cheveux à ne trouver aucun résultat. Il encouragera, finalement, la désignation d'un coupable : c'est préférable pour lui d'avoir résolu l'affaire, même de façon déloyale.
Lors de l'interrogatoire, afin de ne pas avoir de témoignages-flashback complètement délirants ("et là j'ai sorti une hache de mon séant pour lui arracher le bras"), Shilton utilise un sérum de vérité.

Chaque PNJ, s'il n'a pas été rencontré, a ou non une réputation connue des PJs. On apprend des choses sur eux lors des flashbacks, ou lors des interrogatoires. J'ai aussi choisi de "dater" les évènements, pour avoir une trame temporelle cohérente.
J'ai aussi fait le choix de laisser aux Patients la possibilités d'agir "avec instinct" (en sachant qu'il y aura un meurtre, donc avec une espèce de metagaming consenti et encouragé).

1 : Chakra (arbitrairement patient n°2)
Ce que les patients en savent : Il a été vu par les patients en train d'en tuer un autre en plein réfectoire. Il est donc connu pour sa violence et sa démence ("j'ai récupéré son pouvoir, je suis maintenant immortel!")
Ce dont les patients ont souvenir :En allant en réfectoire pour le petit-déjeuner, un patient (tiré au sort) a entendu une engueulade : un patient colle Chakra et veut en savoir plus sur ses tatouages. Le ton monte et les BB doivent intervenir. Chakra lance alors "Laissez-moi, des gars comme vous, j'en bouffe un au petit dej'!". Après ça, il repart.
Ce qu'amène l'interrogatoire : Rien.
Si on veut en savoir plus : si on le suit, Chakra s'en rendra compte et essaiera d'effrayer le suiveur.

2 : Défiguré (arbitrairement patient n°60)
Ce que les patients en savent : Rien.
Ce dont les patients ont souvenir : Après le petit déjeuner, un patient (au hasard) l'a vu échanger une de ses poupées (portant une tenue blanche) contre un paquet de cigarettes à un patient anonyme.
Ce qu'amène l'interrogatoire : si les patients tendent l'oreille, ils apprendront que les BB suspectent Défiguré d'avoir "égaré" la poupée représentant la victime (jamais nommée)
Si on veut en savoir plus : Si on le suit, ou si on l'interroge Défiguré assure qu'il ne pratique pas le vaudou. Si c'est pendant le flashback, il propose même de faire une démonstration en poignardant la poupée d'un patient. Il ne se passe rien (un peu plus tard, le patient sera emmené à l'infirmerie). S'il est interrogé plus longuement sur les poupées, il révèlera en avoir fait une à l'effigie d'un membre du groupe, et proposera de la lui échanger plus tard, en gage de sa bonne foi.

3 : Phénix (arbitrairement patiente n°94)
Ce que les patients en savent : Rien.
Ce dont les patients ont souvenir : Dans la matinée (vers 10h), un patient (au hasard), peut assister à la scène suivante : le supérieur Kemper, accompagné d'une blouse blanche, croise la route de Phénix. En Magra, ou quelque chose s'en approchant, le personnage (et Phénix) peut entendre "Étouffe-toi dans ton brasier". A ces mots, Phénix, folle de rage, lève un poing vers le supérieur, mais est retenue par la BB. Elle est accompagnée à l'infirmerie.
Ce qu'amène l'interrogatoire : Elle s'effondre en larmes. Défiguré ira vers elle, mais sera réprimandé par la BB qui mène l'interrogatoire. Un ou plusieurs patient(s) ne trouvera pas sincères les pleurs de Phénix.
Si on veut en savoir plus : Si on la suit à l'infirmerie, elle racontera son histoire, et dira être une journaliste. Dans tous les cas, elle ne parlera pas de l'incident avec Kemper, niant même son existence.
Si on interroge d'autres patients à son sujet, ils insisteront sur son atypisme.

4 : Mime (arbitrairement patient n°44)
Ce que les patients en savent : Il est connu pour sa capacité à changer de visage et sa proportion à la violence.
Ce dont les patients ont souvenir : Un patient (au hasard) a vu Mime se disputer avec Gord parce qu'il "ne lui en avait pas donné". Une patrouille de BB arrive, pour surprendre Gord dire "ça ne se passera pas comme ça".
Ce qu'amène l'interrogatoire : Rien.
Si on veut en savoir plus : Si on parle avec lui, on découvre que Mime est un client de Gord, et son "ami". Il peut en profiter pour parler des différents types de drogues que vend Gord, mais il faut qu'il se calme un peu pour ça (il peut aller faire un tour dans la cour par exemple).

5 : Monsieur Clous (arbitrairement patient n°18)
Ce que les patients en savent : Monsieur Clous est réputé pour être un patient calme et sans histoire.
Ce dont les patients ont souvenir : Rien à son sujet.
Ce qu'amène l'interrogatoire : Lorsque Shilton dit à M. Clous que la dernière fouille du Directeur a mis en évidence la présence de plusieurs dizaines de clous dans ses placards, M. Clous explose. Il s'indigne, affirme son innocence, trouve inadmissible qu'on l'accuse, lui, comme si ça ne suffisait pas qu'on lui aie pris ses crochets la dernière fois!
Lourd silence, il comprend qu'il a parlé sous l'influence du sérum de vérité et qu'il en a trop dit. Shilton prend un malin plaisir à essayer de lui faire cracher le morceau, en lui mettant sous le nez ses aveux maladroits. M. Clous se défend d'avoir attaqué qui que ce soit, mais l'acharnement de Shilton le fait tomber en larmes.

Voilà de quoi faire cogiter vos joueurs en vain, avec de nombreuses fausses pistes. Divisez au plus l'information, permettez aux patients enfermés de communiquer entre eux (ou lorsque Shilton va fumer, ou pendant un interrogatoire au risque de rater des informations).
Mes joueurs se sont bien pris au jeu, et étaient persuadés d'avoir raté l'enquête, et que Bob (le patient arbitrairement numéro 102, le coupable), n'était pas celui qui avait fait le coup.
Akhos
Gobelin Lunaire
 
Messages: 2
Inscription: 12 Jan 2014, 19:03

Messagepar Akhos » 12 Jan 2014, 23:32

Haut

Retourner vers Patient 13

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron