Art de la guerre

De la pulp-fantasy avec des méchas géants et des dragons

Dans la guerre, il y a - je pense, je ne suis pas un spécialiste - trois domaines à considérer :
+ le combat proprement dit
+ le contrôle de territoires occupés
+ le train et les lignes logistiques

Pour le combat, il est évident qu'on envoie du lourd - mantels, capelins, mages.
Pour le contrôle, rien ne remplace l'humain et le renseignement
Pour le train, il y a les francs-pilotes et le génie...

My 2 cents
LG
Avatar de l’utilisateur
legrumph
Maître Blaireau
 
Messages: 2273
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar legrumph » 27 Fév 2008, 14:28

Haut

Islayre d'Argolh a écrit:
Selpoivre a écrit:du coup ca nous amène a la pépondérance des guerillas et des doctrines de dissuasion nan ?


C'est aussi mon avis.


Je renchérit.

Et c'est d'autant mieux d'un point vu rolistique, non?
Tenir une position contre des escarmouches [ou au contraire prendre un objectif] est plus dans le ton que les grosses batailles rangées, non?
[i:24whcg29]Per inania regna[/i:24whcg29]
Avatar de l’utilisateur
pollux
Bête des profondeurs
 
Messages: 245
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar pollux » 27 Fév 2008, 14:46

Haut

Il doit y avoir des grosses batailles rangées mais elles sont certainement de plus en plus rares. La guerrilla est certainement à la base des doctrines de la guerre civile guend. Néanmoins, il y a fort parier que, lors d'une campagne d'importance, les gens restent bien groupés pour affronter non seulement l'ennemi mais aussi les dangers de l'environnement. Quoi de plus con que d'envoyer vingt groupes de combat et de n'en voir arriver que 10 sur le champ de bataille, les autres étant tombés face à des montres sur la route...

LG
Avatar de l’utilisateur
legrumph
Maître Blaireau
 
Messages: 2273
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar legrumph » 27 Fév 2008, 15:11

Haut

Quoi de plus con que d'envoyer vingt groupes de combat et de n'en voir arriver que 10 sur le champ de bataille, les autres étant tombés face à des montres sur la route...


C'est vrai qu'une montre c'est super dangereux !! :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
paradoks
Ranger de l'Espace
 
Messages: 362
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00
Localisation: rennes city

Messagepar paradoks » 27 Fév 2008, 15:30

Haut

Si je suis d'accord avec l'aspect dissuasion, je dirais qu'au contraire on pratiquera beaucoup plus la bataille décisive que la guérilla. L'environnement est trop dangereux pour se permettre de balader des mantels en ordre dispersés, à faire du hit and run. Un mantel doit pouvoir se refugier régulièrement dans une cité (faut bien que le pilote dorme) et ça implique :
- soit qu'il remporte la victoire
- soit qu'il fasse demi-tour et rentre se reposer et se faire réparer chez lui pour revenir le lendemain, mais l'accroissement des trajets accroit aussi les risques de voir le mantel se faire laminer par un géant ou un dragon

Les embuscades également posent un grave problème : pour que des mantels ou même des capelins puissent se planquer sans se faire voir sur le lieu de passage d'un groupe, il faut qu'ils arrivent largement en avance, et il y a donc un risque de voir débouler des créatures hostiles.

On verra donc je pense plutôt un assaut décisif, avec tous les mantels d'un coup (puisque d'une part ils voyagent groupés pour éviter les risques, et que d'autre part arrivés à destination ce n'est pas du genre facile planquer pour créer la surprise au moment opportun). Il n'y en aura pas forcément beaucoup cela dit (c'est cher, et n'oublions pas que la cité de départ doit garder des forces pour se défendre contre ses autres ennemis !). En l'absence d'une tactique particulièrement subtile à grande échelle, on aura donc (ce qui est particulièrement satisfaisant d'un point de vue rolistique) une primauté de l'exploit individuel, de la vaillance et de la compétence des pilotes.
Chuck Norris spamme les forums où les bots discutent.
Avatar de l’utilisateur
Boojum
Dragonbellule
 
Messages: 167
Inscription: 23 Sep 2007, 16:52
Localisation: Lyon 8ème

Messagepar Boojum » 27 Fév 2008, 19:30

Haut

A priori, les assauts entre grandes cités ne sont plus à l'ordre du jour - enfin pas vraiment.

La dernière grande guerre entre deux nations remonte à la première moitié du 19éme siècle (Verdère contre Staholm). Ce fut une guerre d'invasion qui pris son dû dans les deux camps. Je pense que les staholmers gardaient les monts sanderice contre les troupes verdère. Je ne sais pas jusqu'où et comment les verdères purent pénétrer dans le territoire staholmer mais sans doute purent-ils aller jusqu'à la cité du centre (Lernesitz était hors d'atteinte à l'époque). Après tous les territoires staholmers étaient relativement safe (ainsi que les territoires verdères finalement qui sont très bien patrouillés - plutôt mieux qu'ailleurs en fait).

Actuellement, la question de la guerre porte sur deux zones :
+ comment est-ce qu'elle se déroule au Guend ? a priori, je pensais à une espèce de front mouvant dépendant des villages ou de caches/forteresses installées sur l'immense territoire. Il doit y avoir des coups de mains sur les zones de production adverse pour nuire à l'approvisionnement, pour affaiblir l'autre - si trois ou quatre récoltes peuvent être détruites dans l'année, ça peut causer des gros soucis dans la capitale adverse. Qu'y a-t-il d'autre comme objectifs tactiques possible ? Comment se dérouleraient les grandes batailles ? Y en-a-t-il encore ? Je me demande dans quelle mesure les très grandes distances qui existent ne participent pas aussi d'une faible intensité des conflits mais plutôt de leur importante longueur (50 ans pour la guerre Staholm/Verdère, 15 ans pour le conflit au Guend).
+ le deuxième lieu de conflit est le Verdère avec les luttes entre les nobles locaux. Là, on a plutôt de l'escarmouche à base de quelques bêtes, façon affrontement de chevaliers à l'ancienne...

Voilà mes réflexions. Je me rend compte que la question est vraiment délicate vu le monde dès qu'on essaie de rentrer dans les détails.
+ quels objectifs tactiques ?
+ quels objectifs stratégiques ?
+ quels moyens à déployer ?

LG
Avatar de l’utilisateur
legrumph
Maître Blaireau
 
Messages: 2273
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar legrumph » 27 Fév 2008, 20:18

Haut

Hello,

Quelques idées en passant.

A propos du distingo infanterie/cavalerie et de leur évolution face au mantel. Il me semble avoir lu que le mantel est à considérer comme un char d'assaut, hors dès la seconde guerre mondiale la cavalerie en est venue à désigner les unités équipées de char. Ici donc, dans MA, la cavalerie serait les unités équipées de mantels. En plus les chevaux ça attire les monstres :lol:

Sur les déploiements des unités sur de vastes territoires il faut peut être aussi considérer la difficulté majeure à établir des communications longues distances qui rendent d'actualité les systèmes de communication par messages portés ou par signaux lumineux ou sémaphores.

Et quid de la domination des airs ? Quelle est la doctrine d'emploi des aéronefs en cas de conflit ?

@+

DDG
Avatar de l’utilisateur
DDG
Zombie maresqueux
 
Messages: 51
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar DDG » 16 Mar 2008, 23:35

Haut

Pour les escarmouches, qu'est-ce qui empêche des petites unités de Mantels sorciers invisibles ?
Avatar de l’utilisateur
Mangelune
Blaireau-effraie
 
Messages: 117
Inscription: 24 Sep 2007, 17:07

Messagepar Mangelune » 17 Mar 2008, 13:45

Haut

voir de capelins, ça fait quand meme de moins grosses traces dans le sol...
Avatar de l’utilisateur
paradoks
Ranger de l'Espace
 
Messages: 362
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00
Localisation: rennes city

Messagepar paradoks » 17 Mar 2008, 19:51

Haut

Pour un autre univers à base de mecha j'avais développé des commandos d'infanterie anti mecha.

Sa peut être adapté a mantels d'acier le principe :

Pré-requis :
- Infanterie équipés en explosifs et en grappins
- Formés pour connaitre les défauts de structure des mantels
- Sont de bons acrobates et atlhetes

Ils se dissimule sur le champs de bataille, se servent des grappins pour poser leurs explosifs aux point sensible, fuient avant l'explosion.

Point fort : ne coute pas chers (Surtout si ont prend des prisonniers ou autres)
Point faible : taux de mortalité très élevé

Sur un autre registre, pour défendre l'infanterie basique, il faut voir qu'ils coutent moins chers qu'un mantel et sont aisément remplaçable.
Avatar de l’utilisateur
Golem
Zombie maresqueux
 
Messages: 39
Inscription: 19 Mar 2008, 13:32
Localisation: Grenoble

Messagepar Golem » 19 Mar 2008, 16:58

Haut

Bonjour,

N'ayant pas encore lu Mantel d'Acier je ne me lancerais pas dans des discussions d'attaques entre les différents peuples. Par contre beaucoup de chose peuvent être extrapolées de la tactique et stratégie moderne, et surtout j'ai une base d'idées très utiles venant de Battletech :lol: . Les Mechas sont des Blindés très lourds puis on descend petit à petit avec les véhicules blindés classiques, l'infanterie, l'artillerie (qui est peut être la seule chose qui n'existe pas réellement dans MA, à moins que les Mantels Sorciers et sorciers classiques), l'aviation.
On aura toujours besoin de l'infanterie, c'est elle qui occupe les positions, qui vérifient qu'elles sont sures, qu'il ne reste pas de pièges, qui s'infiltre le cas échéant. Tout le reste c'est pour de l'assaut, mais pas nécessairement à grande échelle. Un avant poste à saisir, un Mantel d'Acier pour diriger la manœuvre, trois capelins pour l'appuyer, des gargousiers armés pour déposer l'infanterie, et un véhicule aérien pour harceler les ennemis depuis une certaine hauteur. Ensuite on fait varier à l'infini, selon la situation.
C'est mon modeste point de vue, mais je verrai bien si c'est réalisable dans le monde de MA ou non.
En plus on peut piocher des idées dans Escalflowne ainsi que dans Last Exile, mais si tout est loin d'être applicable.

A Bientôt,
Thierry :wink:

P.S : Pour Golem ce genre d'infanterie existe dans Battletech, elle est très justement appelée infanterie anti-mech, et son rôle est de poser des charges explosives aux jointures des genoux ou des chevilles pour désequilibrer le Mecha et le faire chuter. Les plus téméraires essayent même d'aller tuer le pilote. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
wolfy
Blaireau-effraie
 
Messages: 137
Inscription: 05 Nov 2007, 01:55
Localisation: R en B, 77

Messagepar wolfy » 24 Mar 2008, 17:15

Haut

Il faudra toujours de l'infanterie car les états majors ou les dispositifs stratégiques sont à échelle humaine. La puissance des chars de la 2e GM ne valait pas grand chose quand il s'agissait de prendre une zone urbaine... et un capelin ne sert à rien si le QG adverse est enterré.

La 2e question est de savoir s'il existent des armes anti-mantel pouvant être maniées par des soldats. Comparer les mantels aux chars est intéressant si on pense à ce genre de choses :
- Fosses et pièges roulants ou un sol instable (pensons aux Bipodes impériaux glissant sur des rondins de bois dans StarWars)
- Mines ou équivalents
- Lance roquette anti-char (avec une précision variable)

Les mécha et appareils volants imposent une DCA, qu'elle soit magique ou autre sinon, le premier objectif d'une bataille est de dézinguer les mantels aériens d'en face pour prendre le contrôle du ciel.
Akhad
Cinquième cavalier
 
Messages: 306
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00

Messagepar Akhad » 02 Avr 2008, 13:29

Haut

Je tiens à dire que le Mantel aérien n'est pas la panacée car un Mantel n'est pas conçu pour l'air. Ni même un capelin.

L'air reste le domaine des aéronefs.
僕は悲しんでいるときに悲しんでいることを止めてすばらしくなるよ。
Avatar de l’utilisateur
Myrkvid
Gobelours technicien
 
Messages: 411
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00
Localisation: Tokyo

Messagepar Myrkvid » 02 Avr 2008, 14:04

Haut

Salut.
Je viens apporter mon grain de sel, en précisant la chose suivante: pour moi un Mantel n'est PAS l'équivalent d'un blindé !
J'explique: ce sont essentiellement des engins conçus pour le corps à corps, (sauf ceux se Statholm, qui sont plus volontiers équipés de manézingues). Ils ne peuvent être utilisés comme une artillerie mobile !
Ils sont plus polyvalents qu'un char (j'ai rarement vu un char attraper délicatement un être vivant par exemple, voir le BB n°4 sur le cours d'ingénierie Statholmer)notamment parce qu'ils peuvent ENJAMBER certains obstacles.
Donc pour moi, la meilleure défense contre un Mantel reste un autre Mantel. On respecte mieux ainsi l'esprit pulp du jeu.
Je pense que la doctrine de chaque pays est différente: la Trécamasse et le Verdère aurait plutôt tendance a utiliser les Mantels avec un esprit chevaleresque. Pour Statholm, c'est différent, ils sont en train d'envisager l'utilisation plus systématique des MAntels, en espérant arriver à une fabrication en série, je pense.
Car voilà un autre problème: il est bien spécifié que chaque Mantel est unique. Impossible de faire une réelle tactique générale, d'autant plus qu'il faut faire avec le climat, le terrain, Etc...
Je vois plus, donc, le Mantel comme un chevalier du milieu du moyen-âge, doté d'une résistance et d'une mobilité légèrement supérieures à celles d'un tank de la Première Guerre mondiale (et oui) dont ils sont proche notamment par la vitesse, et d'une polyvalence inconnue dans notre monde
Avatar de l’utilisateur
FBG
Blaireau-effraie
 
Messages: 120
Inscription: 19 Juil 2008, 14:20

Messagepar FBG » 19 Juil 2008, 14:35

Haut

Précédente

Retourner vers Mantel d'Acier

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron