exemple de sorts

De quoi faire craquer votre dK sous la dent.

exemple de sorts

hum, je vais essayer de me lancer:

imaginons un sort 'jet de feu' qui projete un rayon ardent:
avec un mage ayant 5 degrés en style (1PM gratuit), il peut choisir comme parametre (cout)

'jet de feu'
instantanée (0)
1 cible (0)
1d6 + caracteristique (0)
portée de jet (1)

avec son 1 PM venant de ses degrés de compétences, pas besoin d'autre chose. on prend donc un FD 0, soit une difficulté de 20 + 0 x 5 = 20, et un coup faramineux en energie de 0 !!!

le même sort mais avec un peu plus de dégats et une portée plus grande:

'grand jet de feu'
instantanée (0)
1 cible (0)
2d6 + caracteristique (1)
portée de tir (2)

il manque à notre mage 2 PM, il faut donc 1 FD de plus : soit FD 1 au total pour une difficulté de 20 + 1 x 5 = 25 mais là il faut dépenser 1d6 pts d'energie...

remarquer que notre mage aurai aussi pu juste augmenter les degats mais pas la portée, ce qui aurai été un peu bête car de toute façon il aurait eu besoin de 1 FD de plus. ("faut pas gacher les PM")

bon, j'espere ne pas m'etre trompé. et il faudrait d'autres exemples de sorts non basique, avec autre chose que des dégats comme effet...
Avatar de l’utilisateur
Invalys
Blaireau-effraie
 
Messages: 118
Inscription: 01 Avr 2008, 17:01
Localisation: Paris

Messagepar Invalys » 13 Nov 2008, 13:53

Haut

Re: exemple de sorts

C'est juste. De mémoire, je pense avoir soulevé qu'effectivement, lorsque tu prends un FD juste pour bénéficier d'un PM supplémentaire, tu te sens un peu obligé de gonfler ton sort d'un autre PM pour justifier le coût. C'est un peu bizarre mais c'est comme ça.

Bref, faut RENTABILISER son FD.
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 13 Nov 2008, 14:04

Haut

Re: exemple de sorts

bon, je tente un nouvel exemple, inspiré par LG dans le post sur les FD:

"Le loup de base est FD1 niveau 3. C'est du loup de meute gris ou noir, avec des dents et la faim au ventre."

imaginons que je veille convoquer une telle bestiole pour m'aider dans un combat, toujours avec mon mage et ses 5 degrés de style:

portée de jet (1) car je veux qu'elle puisse avoir un peu d'espace pour combattre et cela limite là distance à laquelle mon invocation peut s'éloigner de moi...
durée : 1d6 + degrés tours (1) soit ici 1d6+5 tours, juste de quoi distraire un peu mon adversaire
FD 1 pour une invocation de combat (1)
niveau 3 (2)

soit un total de 5 PM necessaire
on en a un gratuit, reste 4 PM à trouver: il faut au moins un FD 2 (4 PM / 2).
'Appel du loup' coutera donc 2d6 pts d'energie et aura une difficulté de 20+ 2x5= 30.

c'est pas gagné pour un amateur...

peut être devrait il revoir un peu le niveau à la baisse et mémoriser ce sort:
avec un niveau 2, il economise 1 PM et en mémorisant le sort, il en gagne 1.
on passe alors à FD 1, 1d6 PE et diff. 25, ce qui est plus abordable.

edit: (voir message ci dessous) une portée de jet me permet à priori de la faire apparaitre directement au contact d'un vicieux qui voudrait attaquer à distance, ou pour me permettre justement de m'éloigner de la mélée pour une petite attaque à distance, un peu moins risquée vu que mon adversaire est occupé par mon invocation... enfin je trouve que c'est une explication plausible non ?
Dernière édition par Invalys le 13 Nov 2008, 15:01, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Invalys
Blaireau-effraie
 
Messages: 118
Inscription: 01 Avr 2008, 17:01
Localisation: Paris

Messagepar Invalys » 13 Nov 2008, 14:48

Haut

Re: exemple de sorts

Sur ton invoc' de loup, pour moi, je vois pas forcément l'intéret de la "portée:jet".
C'est, à mon sens, là où arrive la créature. Or, à moins d'avoir des contraintes de déplacement ou une nécessité d'attaque imédiate (et pas perdre un tour pour se déplacer), tu peux invoquer ta créature en "mêlée", elle apparaitra à tes côtés, et la faire sauter sur l'adversaire en suite.
En plus PM récupéré (et réinvesti dans le FD par ex) tu gagnes les bonus de la charges grâce à ca :mrgreen:
dK², parce qu'il le vaut bien!

dKrunch
Caractéristique & Compétences
rika
Blaireau-effraie
 
Messages: 112
Inscription: 25 Nov 2007, 11:22

Messagepar rika » 13 Nov 2008, 14:56

Haut

Re: exemple de sorts

La portée jet, c'est surtout le rayon dans lequel la créature peut se déplacer autour de vous. Je ne crois pas qu'il y ait de détails sur l'endroit exact où cela apparait tant que c'est dans ce rayon. Au choix du joueur donc, selon la stratégie qu'il veut mettre en place.

Ceci dit, Invalys, selon moi, ton exemple est ok. Juste que la créature est laissée à la discrétion du conteur. Un joueur ne peut donc, du moins c'est préférable, décider de ce qu'il invoque. Il en connait la puissance mais pas la forme. C'est SURPRISE.

Bon évidemment, un conteur correct évitera d'amener une carpe en combat sur de la terre ferme....
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 13 Nov 2008, 15:13

Haut

Re: exemple de sorts

Muad'Dib a écrit:La portée jet, c'est surtout le rayon dans lequel la créature peut se déplacer autour de vous. Je ne crois pas qu'il y ait de détails sur l'endroit exact où cela apparait tant que c'est dans ce rayon. Au choix du joueur donc, selon la stratégie qu'il veut mettre en place.


hein ? t'es sûr de ton coup ?

chez moi, la portée d'un sort d'invoc ca correspond à la distance du point d'arrivée de la bestiole. une fois arrivée celle-ci peut se déplacer comme elle l'entends :?

SP
vous me mettez le doute du coup :?
Image

Binouzeur Casusien itinérant
Victime de la hype Casusienne (dK, BoL, Mouse Guard... next ?)
Membre de la LLDT, la Ligue Lyonnaise des Détournements de Threads
Avatar de l’utilisateur
Selpoivre
Ranger de l'Espace
 
Messages: 377
Inscription: 08 Oct 2007, 15:40
Localisation: Lyon

Messagepar Selpoivre » 13 Nov 2008, 15:15

Haut

Re: exemple de sorts

J'ai pas la bible sous la main mais je dirais que oui. La portée, c'est la distance dans laquelle la créature peut bouger.
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 13 Nov 2008, 15:24

Haut

Re: exemple de sorts

pour la portée et les invocations, il y a deja un post dessus sur le forum.

pour la forme de l'invocation, c'est un conseil, trés fortement appuyer ok, mais juste un conseil pour eviter que les joueurs ne crées eux même leurs monstres invoqués.

ici je ne le crée pas vraiement, j'indique au mj son niveau et son FD, qui de toute façon sont connus du lanceur de sort, et le type de monstre (un loup) ce que j'estime aussi devoir être connu de l'invocateur. à charge au mj de choisir tout le reste pour mon loup. un moyen terme entre les deux en gros.

si ça avait été pour invoquer un demon durant une bataille, j'aurai tres bien pu me retrouver avec un demon de FD et de niveau voulu mais plus doué pour l'infiltration que pour le combat, et ça se serai le choix du MJ.

evidement, si on connait un nom de créature, on doit aussi pouvoir l'invoquer spécifiquement (en formule mémorisé en plus), ce qui donne une tendance à se constituer un grimoire d'invocations pour diposer d'une palette étendue de créatures possibles... c'est pour ce genre de detail que j'adore le dK :)
Avatar de l’utilisateur
Invalys
Blaireau-effraie
 
Messages: 118
Inscription: 01 Avr 2008, 17:01
Localisation: Paris

Messagepar Invalys » 13 Nov 2008, 15:36

Haut

Re: exemple de sorts

Selpoivre a écrit:
Muad'Dib a écrit:La portée jet, c'est surtout le rayon dans lequel la créature peut se déplacer autour de vous. Je ne crois pas qu'il y ait de détails sur l'endroit exact où cela apparait tant que c'est dans ce rayon. Au choix du joueur donc, selon la stratégie qu'il veut mettre en place.


hein ? t'es sûr de ton coup ?

chez moi, la portée d'un sort d'invoc ca correspond à la distance du point d'arrivée de la bestiole. une fois arrivée celle-ci peut se déplacer comme elle l'entends :?

SP
vous me mettez le doute du coup :?

Je sais pas laquelle des versions est officielle, mais effectivement, y'aurait presque besoin des 2!

1) où la créature arrive
ca peut avoir son importance si je veux que la créature apparaisse derrière un mur pour -par exemple- le façonner et me libérer (parce que ma façade est magic-proof); ou bien envoyer la créature derrière cette vitre blindée actioner le levier qui va la faire s'ouvrir; etc

2) sur quelle zone elle peut bouger
bien que la plupart du temps ce détail n'aura que peut d'importance, la créature restant dans la mêlée avec le fighter du groupe, il se peut qu'on demande des services différents à la créature comme poursuivre dans l'ombre un enemi, ou se servir de ces pouvoirs pour entraver la bête le temps de fuir. Du coup, la distance à l'invocateur n'est pas forcément fixe, et devrait coûter en PM...
dK², parce qu'il le vaut bien!

dKrunch
Caractéristique & Compétences
rika
Blaireau-effraie
 
Messages: 112
Inscription: 25 Nov 2007, 11:22

Messagepar rika » 13 Nov 2008, 16:44

Haut

Re: exemple de sorts

rika a écrit:Je sais pas laquelle des versions est officielle, mais effectivement, y'aurait presque besoin des 2!

1) où la créature arrive
ca peut avoir son importance si je veux que la créature apparaisse derrière un mur pour -par exemple- le façonner et me libérer (parce que ma façade est magic-proof); ou bien envoyer la créature derrière cette vitre blindée actioner le levier qui va la faire s'ouvrir; etc

2) sur quelle zone elle peut bouger
bien que la plupart du temps ce détail n'aura que peut d'importance, la créature restant dans la mêlée avec le fighter du groupe, il se peut qu'on demande des services différents à la créature comme poursuivre dans l'ombre un enemi, ou se servir de ces pouvoirs pour entraver la bête le temps de fuir. Du coup, la distance à l'invocateur n'est pas forcément fixe, et devrait coûter en PM...

Les deux peuvent être liés non ? on considère qu'on peut faire arriver la créature dans sa zone de mobilité et baste ! L'exemple du mur magic-proof est parfait des limitations de magie : tu peux décider que ça empêche l'ouverture du portail d'arrivée de la créature, ou permettre quand même le sort, ou encore d'augmenter la difficulté et le coût en PE de de 3dk par exemple
Avatar de l’utilisateur
Le Chacal
Blouse Blanche
 
Messages: 282
Inscription: 01 Jan 1970, 01:00
Localisation: Nérac

Messagepar Le Chacal » 13 Nov 2008, 17:00

Haut

Re: exemple de sorts

C'est comme je le dis pour les invocations de combat mais pas pour les négociées. Ces dernières permettent à la créature de s'affranchir de la distance avec l'invocateur. Voila, voila la version officielle.
Muad'Dib
 

Messagepar Muad'Dib » 13 Nov 2008, 22:27

Haut

Re: exemple de sorts

Comment vous gérez l'augmentation des dégâts d'une arme? Avec la colonne "dégpâts et soins" (hum, un peu grob') ou celle des modificateurs (et là c'est pas tip top intéressant) ?
Bidouilleur fou du dK synergique
La Guilde du dK synergique : la (d)Krunch attitude

Image
Avatar de l’utilisateur
Go@t
Mercenaire de la Brune
 
Messages: 1012
Inscription: 22 Avr 2007, 12:16

Messagepar Go@t » 16 Nov 2008, 20:02

Haut

Re: exemple de sorts

Pour moi, ca dépend du joueur:
- soit il se boost lui même et y'a pas de JP, mais on utilise les modifs de comp' (et là, de dégâts)
- soit il boost ses dégâts et y'a un JP, mais il peut utiliser la case "dégâts" qui est bien plus importante
dK², parce qu'il le vaut bien!

dKrunch
Caractéristique & Compétences
rika
Blaireau-effraie
 
Messages: 112
Inscription: 25 Nov 2007, 11:22

Messagepar rika » 16 Nov 2008, 20:24

Haut

Re: exemple de sorts

à priori, le type 'modificateur' est seulement pour des avantages ou des compétences, donc il ne s'appliquerait pas pour les dégats.

pour gerer des dégats sur une arme, une solution facile mais pas forcement correcte, ce serait d'utiliser 'degats et soins'. ne pas oublier que dans ce cas il faut payer le cout du sort à chaque fois que les effets s'appliquent pendant la durée du sort. sauf pour des sorts de FD0, ça revient donc assez cher en energie.

sinon, je pense qu'il faudrait plutot appliquer la création d'objet magique temporaire. selon moi, c'est encore ce qui est le plus logique.

à priori, ça donnerai un truc comme ça, toujours avec mon mage ayant 5 degres en style :

'arme magique'
durée une scene / un jour (+2 PM)
création d'un objet magique temporaire de FD1 (+2 PM)
version mémorisée (-1PM)
dégré 5 (-1 PM)

reste donc 2 PM à trouver: c'est un sort de FD1, de difficulté 25 et qui coute 1d6 pts d'energie (non récuperable pendant que le sort est actif).

l'objet disposera de 2 facultés (cf. p91) par exemple +2 pts de dégats pendant la durée du sort.

certes ce n'est pas beaucoup, il vaudrait mieux enchanter definitivement l'objet...

edit: je viens de voir le message ci-dessous, sympa comme idée.
Dernière édition par Invalys le 17 Nov 2008, 10:13, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Invalys
Blaireau-effraie
 
Messages: 118
Inscription: 01 Avr 2008, 17:01
Localisation: Paris

Messagepar Invalys » 16 Nov 2008, 21:31

Haut

Re: exemple de sorts

Le sorcier de mon groupe de joueurs voulait créer un sort pour enflammer les armes de ses petits camarades (donc + de dégats), notamment celles de Grendel, le mantel.

J'ai utilisé la ligne concernant les coups spéciaux. +1D6 de dégats par coup spécial. J'ai trouvé que ça offrait un bon équilibre entre puissance et coût/difficulté. En plus c'est utilisable avec plein de domaines (froid, feu, électricité...).

Ce qui donne un sort du genre, pour un sorcier niveau amateur :

Arme enflammée (ou électrique, ou gelée, etc.)
Domaine : Feu (ou Froid, ou Électricité, PAS Force)
FD : 2
PM dépensés : 5
Portée : mêlée / 0
Durée : scène / 2 PM
Coup spécial (flammes) : 2D6 de dégats par tour / 3 PM

Coût en PE : 2D6
Difficulté de lancer : 30


Et pour les armes de mantel (ou autres grosses bestioles) :

Arme de mantel enflammée (ou électrique, ou gelée, etc.)
Domaine : Feu (ou Froid, ou Électricité, PAS Force)
FD : 3
PM dépensés : 6
Portée : mêlée / 0
Durée : scène / 2
Zone : chariot / 1
Coup spécial (flammes) : 2D6 de dégats par tour / 3

Coût en PE : 3D6
Difficulté de lancer : 35


Alex.
Avatar de l’utilisateur
Plantaxl
Zombie maresqueux
 
Messages: 30
Inscription: 24 Juil 2008, 13:03
Localisation: Drôme

Messagepar Plantaxl » 17 Nov 2008, 09:30

Haut

Suivante

Retourner vers dKrunch à la louche

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron